Les Imaginales : comme si nous y étions

Alors que se fini aujourd’hui le festival « Les Imaginales » d’Epinal, voici un petit résumé du samedi après-midi de Selrach et Yvan passé là-bas.

Les Imaginales


Un peu d’auto-promo

Alors pourquoi sommes-nous allés aux Imaginales ? Pas simplement pour dépenser de l’argent et rencontrer des auteurs mais aussi pour se faire un peu de promotion. Ainsi, si vous aussi vous y étiez, vous avez peut-être pu voir ici et là des flyers pour le Seigneur des Annours. Après tout, autant joindre l’utile à l’agréable, non ?

Ces flyers reprenaient simplement la couverture du premier tome du Seigneur des Annours avec l’adresse de notre site et les mentions légales nécessaires.

De l’argent dépensé et quelques dédicaces obtenues

C’est bien sûr surtout pour cela que nous aimons les Imaginales. Pour trouver des oeuvres neuves ou d’occasion et se faire plaisir. Et quoi de mieux que les Imaginales pour refaire le plein de SF, de fantasy et de fantastiques ?

Mais l’argent dépensé, il manquait encore les dédicaces. Peu d’auteurs, dessinateurs ou illustrateurs étaient dans notre collimateur. Soit parce que nous ne les connaissions pas, et que rien ne nous attirait vraiment chez eux, soit parce qu’ils sont là toutes les années (par exemple Pierre Bordage qui finira empaillé sur sa chaise des Imaginales).

Si vous voulez savoir qui vous avez manqué, je vous invite à lire le la liste des invités.

De notre côté nous avons obtenu quelques dédicaces. Trois pour Selrach, deux pour Yvan.

Christophe Lambert : le highlander de la SF

Ainsi, nous avons acheté sur place deux livres de Christophe Lambert, auteur de SF à l’homonymie malheureuse, et nous en avons évidemment profité pour les faire dédicacer. Pour Yvan, ce sera donc « La brèche », et pour Selrach ce sera « Zoulou Kingdom ». Merci à cet auteur pour sa sympathie et ses dédicaces illustrées avec une petite caricature de lui-même faite au stylo à bille.

Eric Chabbert : la SF pure et dure

Nous avons ensuite patienté devant la table de Eric Chabbert, dessinateur, entre autres, de la série New Byzance pour les Uchronies. L’attente a été longue mais devant la qualité des dédicaces, colorisées sous nos yeux, nous ne pouvions qu’être ravis de cette attente. Une fois de plus, un auteur très sympa et surtout intarissable sur sa passion de la SF et sur les Uchronies.

Catherine Dufour : trop court…

Enfin, dernière dédicace, uniquement pour Selrach, de Catherine Dufour, l’auteur de Blanche-Neige et les lance-missiles et de Blanche-Neige contre Merlin l’enchanteur. Dédicace en coup de vent car nous devions partir. Du coup, nous ne pouvons pas vraiment vous dire si Catherine Dufour est sympathique mais elle ne semblait pas méchante non plus.

Voila un peu pour ce tableau de chasse simple mais que nous souhaitions obtenir.

John Lang : trop demandé

Pour finir, nous signalerons la présence de John Lang (alias Pen of Chaos), créateur du Donjon de Naheulbeuk. Bien que Selrach souhaitait, à l’origine, faire dédicacer le premier tome des romans de John Lang, nous avons abandonné à la vue de la queue qui ne cessait de s’agrandir devant la table de l’auteur.

Ceux qui lisent nos critiques sauront pourquoi Selrach ne souhaitait surtout pas faire dédicacer le second tome des aventures du Donjon de Naheulbeuk.

Voila pour cette bonne après-midi aux Imaginales. Pour ceux qui ne connaissent pas ce petit festival, nous vous conseillons vivement d’y aller l’année prochaine. Et qui sait, peut-être que nous serons derrière une de ces tables…